video

Instant recording .10

Haïku peplum

Shot in Veules-les-Roses, march 2021.

 

Instant recording .09

No move

Contre-forme de l’instant recording 09 « Move », la 10e
session est improvisée à distance avec ◊X à la guitare,
sur une boucle issue de « Ces gens-là » de Jacques Brel.

Haiku somnolant, le corps rendu au vent et la terre,
regard posé au niveau de l’herbe, il suffit d’écouter le
soleil s’ébruiter.

Décembre, 2020.

Instant recording .08

Move

Balade cotonneuse, dont la bande son et le montage
vidéo ont été improvisés en plein confinement (mai
2020).

nostalgie d’un temps béni où le mouvement des corps
était possible, cette séquence hypnotique propose
un voyage intérieur, les fesses bien tassées au fond
du fauteuil et une tisane au creux des mains pour
se réchauffer.

Flore (teaser 1)

Bande son pour le court métrage en gravure animée
réalisé par Sophie Lécuyer, 2018.

Flore (teaser 2)

Bande son pour le court métrage en gravure animée
réalisé par Sophie Lécuyer, 2018.

Instant recording .07

Two songs

Dyptic shot in South Korea, 2010.

Instant recording .06

Strange air

2 min 49, 2010.

Original videos are from a DVD I received in my mailbox
few years ago. The contain is some old family 8mm tapes,
some fragments that can help my memory not to erase.
Music is one of my « instant » recordings.
It was recorded through Internet. Elizabeth Jaeger,
the singer, was living across the ocean, in Portland,
USA and I, in France.

Video made for Strange Air the night project.
Strange Air est une relecture libre et improvisée de la
célèbre chanson de Stranger in The Night de Sinatra.
Elle est illustrée par des images banales, triviales 
– des films familiaux des années 70 – qui ont maintes
fois irrigué notre culture visuelle.
Cependant la bande son et le montage mettent à distance
l’intimité originale du film amateur et construisent une
séquence intense et sourde dans laquelle les paroles
prennent une étrange résonance.

La musique est un enregistrement « instantané ».
Il a été effectué à travers Internet. Alors que j’improvisai
la bande son en France, la chanteuse Elizabeth Jaeger
située de l’autre côté du globe à Portland (USA)
enregistrait la voie.
Les séquences vidéo originales sont issues d’un DVD
que j’ai reçu dans ma boite aux lettres quelques années
auparavant. Il contenait des images de vieux films de
famille en 8mm, fragments nécessaires pour raviver
ma mémoire fanée. A la fois intimes et distanciées, ces
images que je ne connaissais pas auparavant dévoilaient
avec trouble mes proches, des inconnus et moi-même.

Instant recording .05

Before X

On december 31st, I shot the beautiful moon through
my window. It’s been the starting point for a last
« instant recording » in 2009 (video/sound).

Instant recording .04

The run

Music & video improvisation, 2009.

Cette séquence vidéo-musicale improvisée lancinante
et hypnotique nous entraine dans une course épique
sans fin. Elle nous plonge peu à peu dans un périple
initiatique, aidée par la caméra subjective qui nous
pousse à incarner l’écuyer, Sisyphe contemporain
aux rennes du cheval infatigable lancé au galop…

Instant recording .03

Dance baby, dance.

Music « Constant fear » by Bohren and der klub of gore.

The dancer is a friend. Her boyfriend told me about
this amazing and perfect dress in her wardrobe just
five minute before we go for shooting. It’s designed
by Vivienne Westwood. I now believe in miracles.

Video for the « discomobile » serie

Instant recording .02

Meet/meat

Music Come wander with me by Jeff Alexander
(The twilight zone TV show’s version), performed
and recorded live on mp3 player in one improvised
take by Elizabeth Jaeger (vocals) and me (guitar).

The dancer is a friend. Her boyfriend told me about
this amazing and perfect dress in her wardrobe just
five minute before we go for shooting. It’s designed
by Vivienne Westwood. I now believe in miracles.

Video for the « Discomobile » exhibition.

Instant recording .01

Highway to hell

In 2003, I had an exhibition in Epinal, France.
Two years before, I was living in this small, boring and
cold city for 6 monthes while my mother was passing
away, 600 kms far from there. I had no car, no money.
I took photos on the highway to the nearest big city,
Nancy, where was the train that could have brought
me back to her.
The final movie was projected on a veil I sewed myself.